Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, 9 janvier 2012

Oscillations s'arrête! - Un peu plus tôt que prévu.

Vous vous souvenez peut-être, en début de la dernière saison de Nolife (septembre 2011) un Debug Mode spécial annonçait l'arrêt d'Oscillations à la fin de l'année complète, pour juillet 2012. Finalement, j'ai dû prendre la décision d'arrêter l'émission dès cette rentrée. L'épisode Blind Test NES que vous avez vu en décembre 2011 dans 101% est donc jusqu'à nouvel ordre le dernier épisode d'Oscillations produit.

Pour vous expliquer au mieux ma décision, j'aimerais partager avec vous la lettre de départ que j'ai écrit à Alex et à Seb, ainsi qu'à toute l'équipe de Nolife.

Cher Alex, cher Seb,

Ce mail que je vous adresse n’a pas été facile à écrire. J’aimerais vous faire part de ma décision d’arrêter Oscillations dès la fin de cette année 2011. L’émission ne reviendra donc pas pour la rentrée de janvier 2012.

Vous l’avez remarqué, depuis que j’ai trouvé un CDI l’été dernier, le temps me manque cruellement, je multiplie les retards, les fautes et les pannes techniques. Mais plus important encore : je n’arrive plus à rendre l’émission telle que j’aimerais qu’elle soit. Malgré mes efforts continus, le temps me manque pour faire des recherches correctes et approfondies et pour vous rendre un résultat soigné et irréprochable dans les délais fixés. Je suis quelqu’un de sérieux dans mon travail et ainsi je ne peux plus concevoir de continuer Oscillations dans ces conditions.

Oscillations, c’est trois ans et demi de travail journalier, près de 150 épisodes, plus de 100 jeux différents, des semaines entières de recherche, des nuits blanches, des carafes de café noir, des extinctions de voix, des BSOD, des cartes graphiques grillées…

Mais pour moi, Oscillations est d’abord une phase entière de ma vie – une où j’ai pris mon envol d’une vie d’étudiante qui ne foutait rien de ses journées, une où j’ai choisi d’investir mon temps pour soutenir un projet que j’admirais plus que tout, une où j’ai déménagé trois fois, où j’ai pu vivre avec beaucoup, puis où j’ai dû survivre avec peu, une phase qui m’a permis de rencontrer des personnes formidables, des gens passionnés, des artistes, des amis et au final – l’amour.

Et puis, Oscillations, c’est aussi vous. Alex qui a cru en moi et en mon émission, qui m’a appris tout ce que je sais sur le montage, sur la manière de présenter son contenu, sur les transitions qu’il ne faut pas faire en cross-fade, sur le cadrage dynamique, sur les formulations qui pètent la classe… Seb qui a toujours été là quand j’étais dans le pétrin dans sa manière calme, posée et rassurante et qui semblait toujours dire avec tout son être que rien n’était impossible. Clément, mon ingé son préféré, qui m’a donné envie d’aller trifouiller les boutons de la table de mixage à Ankama ; Fred, mon professeur de langue française qui m’a appris à distinguer à l’oreille les nasales « un », « en », « on » et « an », puis à les prononcer correctement ; Thomas qui gueulait sur les voisins du dessus pour qu’ils se taisent et qui m’a appris la mélodie du speak ; Laurine qui a supporté mes retards incessants, toujours patiente, toujours adorable ; Mathilde qui mixait mes émissions avec une qualité inébranlable ; Jonathan qui encore sur le dernier épisode a montré qu’il savait faire des miracles, et finalement toute l’équipe de Nolife qui m’a toujours accueillie avec un sourire et qui m’a libéré un bureau et offert un câble Ethernet quand j’étais dans la rue pendant deux mois.

Je suis triste de vous laisser mais heureuse d’avoir pu faire ce bout de chemin à vos côtés. Je vous remercie pour tout ce que vous m’avez offert et vous souhaite tout le courage du monde pour la suite. Longue vie à Nolife !

J'aimerais de tout cœur vous remercier, tous ceux qui ont suivi Oscillations pendant plus de trois ans, d'avoir été aussi fidèles à cette petite émission ambitieuse, de m'avoir soutenu, d'avoir participé aux débats sur le forum de Nolife, de m'avoir écrit de nombreux messages adorables, d'être passés me voir au stand de Nolife à Japan Expo! Mon travail vous était destiné en premier lieu, et en second et troisième aussi. Quand chaque jour je réfléchissais à l'épisode suivant de l'émission, c'était pour vous. Et je ne saurai jamais assez vous remercier pour vos formidables retours pendant tout ce temps. Merci.

Nous ne nous quittons pas définitivement, car avec l'accord d'Alex et Seb j'ai l'immense plaisir de vous annoncer que TOUS les épisodes d'Oscillations depuis le premier numéro passeront en accès gratuit et illimité sur Nolife Online dès la semaine prochaine! C'est pour moi là un aspect très important, le partage et l'échange des connaissances, et je remercie Alex et Seb de m'avoir suivi dans mon souhait de rendre l'émission disponible au plus grand nombre. :)

Pas d'Oscillations donc dans les futurs 101%, mais beaucoup de nouveaux projets de mon côté - notamment avec ma webradio PLAY, lancée en février 2011, qui fait sa rentrée ce soir, et où vous pourrez, parmi de nombreuses autres belles émissions, toujours m'entendre décortiquer les bandes sonores de jeux vidéo, chaque lundi à partir de 21h dans Sound Loops.

Pas d'adieu donc, juste un "au revoir dans d'autres circonstances"! Je serais ravie de garder le contact avec vous tous et j'espère vous croiser à la prochaine Japan Expo ou peut-être à une Ankama Convention, qui sait?

Je vous embrasse! :)

lundi, 26 septembre 2011

Oscillations Reloaded : La scène de l'opéra dans Final Fantasy VI

Il était temps ! Depuis toutes ces années que je vous le promets, depuis le tout premier épisode d'Oscillations vous l’attendiez : voici la génialissime scène de l'opéra de Final Fantasy VI !

Pour compléter en beauté l'épisode, voici une version belle comme tout, réanimée en HD partant de zéro et accompagnée d'une superbe version instrumentale et vocale de la scène. Profitez-en - frissons garantis ! :)

mardi, 6 septembre 2011

Est-ce qu'Oscillations s'arrête vraiment ?

Lors des légendes urbaines de Nolife ainsi que sur le plateau du 101% d'hier (lundi 5 septembre 2011) vous avez pu apprendre que c'était la dernière saison d'Oscillations. Quelques explications s'imposent.

OscillationsLa rubrique Oscillations existe depuis septembre 2008 et en est à plus de 130 épisodes. Le sujet, la musique dans les jeux vidéo, était suffisamment large et étoffé afin de pouvoir envisager de réaliser autant d'émissions différentes. Or, au bout de plus de 130 épisodes (et encore au moins une bonne trentaine à venir!) je commence à ressentir que bientôt je n'aurai plus rien de nouveau à vous apprendre. Et quand on n'a plus rien à dire, il vaut mieux s'arrêter de parler. ;)

Vous devez savoir que dans mon travail pour Oscillations j'ai une prétention ambitieuse : vous apprendre quelque chose d'inédit dans chaque épisode, choisir toujours des sujets diversifiés et variés, me répéter le moins possible, ne jamais me contenter de meubler, de décrire, de critiquer, mais toujours aller aux profondeurs de chaque sujet et vous présenter des éléments inédits. Une ambition pas toujours facile à réaliser !

Au bout de trois ans de travail sur le sujet (et un Master notamment) et forte des recherches et expériences que j'ai faites, je peux me permettre de vous annoncer le cœur léger la dernière saison d'Oscillations. Celle qui apportera une dernière fois un grand lot de nouveautés, celle qui parlera de tout ce dont nous n'avons pas encore parlé, celle qui exaucera vos souhaits et les miens - the ULTIMATE Oscillations ! :)

Cette dernière saison d'Oscillations permettra de terminer en beauté, sur une note positive pour ainsi dire (haha !) et de ne pas attendre que l'émission dégringole parce que son animatrice n'a plus rien de nouveau à vous dire.

Quelles sont alors ces superbes nouveautés dont je vous parle depuis tout à l'heure ???

Dans un premier temps, Oscillations J s'arrête et devient... tenez vous bien... Animé-Oscillations ! Suivant les demandes de beaucoup de spectateurs ainsi que le concept initial de l'émission, nous allons enfin pouvoir décortiquer ensemble les musiques de nos animés préférés ! Pour cela, Nolife tentera de négocier au cas par cas le droit de diffusion des images et s'ils ne l'obtiennent pas, on trichouillera en utilisant des images de jeux vidéo dérivés de l'animé. Astucieux ! :p

La deuxième grande nouveauté, ce sont les Oscillations RELOADED. Une fois par mois je vais revenir sur un sujet d'émission issu de la toute première saison d'Oscillations pour le retraiter sous un aspect différent. Cela me donnera l'occasion de rattraper un petit peu mes "erreurs de jeunesse", de traiter certains sujets plus en profondeur et de revoir quelques uns de mes jeux préférés par la même occasion.

Finalement, la troisième nouveauté relève de la réalisation de l'émission. Désormais vous pourrez voir de temps en temps de petites incrustations pendant un épisode, où je prends quelques secondes pour vous expliquer un élément en détail ou pour faire une transition. Pendant ses brefs instants on me verra à l'image ! Cette nouveauté à pour but de dynamiser l'émission, de briser un peu les habitudes et de me donner aussi l'occasion d'un nouveau challenge, celui d'être devant la caméra ! Car les challenges, j'adore ça ! :)

Nous sommes alors partis pour cette dernière saison d'Oscillations ! J'espère que vous allez continuer à me suivre pendant cette année à venir et je vous remercie pour votre soutien ! :)

lundi, 6 décembre 2010

Makino Yui

Un Oscillations J est souvent restreint en durée, parce qu'il doit s'adapter à la longueur du titre qui est traité. En effet, les coupures ne sont pas permises !
(D'ailleurs, cela signifie aussi que je dois chronométrer tout ce que je dis pour que ça colle parfaitement avec ce qui se passe dans la musique. :p)

Du coup, il y a bien beaucoup de choses que je n'ai pas eu le temps de vous raconter sur Makino Yui dans l'épisode de ce soir !

Makino Yui Née le 19 janvier 1986 Makino Yui (牧野由依) débute le piano à l'âge de 4 ans. Elle est ensuite très rapidement découverte par Iwai Shunji et entre l'âge de 8 et 17 ans participe à l'enregistrement de la musique pour trois de ses films.
Elle sort son premier album en 2006. Son deuxième, éponyme, sort en 2008, le même mois qu'elle termine ses études dans le prestigieux Conservatoire de Musique de Tokyo, le Tōkyō Ongaku Daigaku. « Solfège » (ソルフェージュ), le titre que nous avons écouté dans l'Oscillations J de ce soir, est la sixième piste de cet album mais n'est jamais sorti en single. Il n'existe donc pas de clip.
Makino Yui ne manque pas l'occasion de nous montrer son savoir-faire pianistique avec la première piste de l'album, intitulée Ame no Hi no Funsui (雨の日の噴水) - Fontaine sous la pluie.
Le voici dans sa totalité :

Makino Yui ne nous surprend pas par un talent hors pair au piano. Au contraire, sa manière de jouer est plus proche d'un amateur de très haut niveau que d'un soliste concertant. On ne peut néanmoins pas s'empêcher de remarquer que dans un morceau comme Ame no Hi no Funsui, qui lui en offre toutes les possibilités, Makino Yui peut montrer sa musicalité et une certaine sensibilité du toucher.
Pour les plus attentifs entre vous : avez-vous entendu un élément curieux dans l'accord final du morceau ? Clairement, l'intention ici est d'exécuter un accord de Fa-Majeur, en jouant une quinte Fa-Do dans la main gauche et la tierce La dans la main droite. Pourtant, nous entendons faiblement un Sol se frayer son chemin dans l'accord. Qu'est-ce qu'il fait là ? Dans la logique de la fin, de l'accord et même du morceau entier, il ne devrait pas être présent. S'agirait-il ici d'une erreur, un piano de mauvaise qualité, éventuellement un travail mal fait par l'ingénieur du son ? Ou est-ce une note rajoutée intentionnellement avec le but d'enrichir l'accord final ? Qu'en pensez-vous ?

Pour en revenir à Makino Yui, à côté de sa carrière de musicienne elle a beaucoup été active en tant que Seiyū, actrice de doublage, pour de nombreux animés, mais aussi pour des jeux vidéo. Vous pouvez notamment l'entendre doubler Sakura dans Tsubasa: Reservoir Chronicle ou encore Ryfia dans Arc Rise Fantasia. Beaucoup de ses chansons figurent ainsi en tant que génériques pour des séries et des films animés. L'album Makino Yui. contient notamment le titre Synchronicity, le générique d'ouverture de Tsubasa Tokyo Revelations.

A très bientôt pour un prochain Oscillations ! :)

lundi, 13 septembre 2010

Dragon Quest IX

Ce soir vous avez eu droit à beaucoup de termes techniques dans l'épisode dédié à Dragon Quest IX ! :p
Voyons-les d'un peu plus près. ;)

Dans un premier temps je vous parle d'un degré harmonique qu'on appelle la Dominante.
La dominante est le cinquième degré d'une gamme tonale. Cette note est située une quinte (cinq notes) au dessus ou une quarte (quatre notes) en dessous de la note principale de la tonalité (aussi appelée Tonique). Par exemple, la note sol est la dominante des gammes de Do-Majeur et do-mineur. Dominante

La dominante est primordiale dans l'harmonie tonale, elle mène naturellement vers la note principale de la tonalité, d'où le rôle très important qu'elle joue dans l'introduction du thème de Dragon Quest.

Vous avez également entendu des termes comme atonal ou arythmé.
Il faut savoir que j'emploie ces termes un peu facilement, parce que la définition en est assez complexe et il existe beaucoup de cas spéciaux. Mais quand je dis atonal ou arythmé, je fais référence à l'absence (du moins apparente) d'une tonalité ou d'harmonies classiques, ainsi que d'un mètre musical bien défini et clairement audible. Une musique atonale et arythmée peut ainsi s'apparenter à la musique dite "contemporaine", mais aussi à une musique lounge ou fusion par exemple.

J'ai aussi mentionné les termes notes étrangères et modulation.
On parle de modulation quand la tonalité principale du morceau change, que ce soit pour un bref instant ou de manière permanente. Un morceau qui module beaucoup est généralement très dynamique et mouvementé harmoniquement, même s'il est lent.
Les notes étrangères en revanche, ce sont des notes qui ne font pas moduler le morceau, mais qui n'appartiennent pas pour autant à la tonalité principale. Elles ajoutent de la tension à la musique et la rendent aussi moins statique.

Finalement, j'ai aussi mentionné deux formes musicales particulières qui figurent dans la bande originale de Dragon Quest IX. Voyons d'abord de plus près ce qu'est une Barcarolle.
Comme déjà expliqué dans l'épisode, la barcarolle a un accompagnement régulier et berçant qui fait référence au mouvement lent d'une barque ou d'une gondole sur l'eau. Au départ la barcarola était un chant des gondoliers vénitiens. Dans la bande originale de Dragon Quest IX une douce barcarolle accompagne Celestillia, le monde des cieux. Pour comparer j'aimerais vous proposer d'écouter un exemple de barcarolle dans la musique classique. Notez en particulier la ligne d'accompagnement au début du morceau.

Piotr Ilitch Tchaïkovski
Joué par Vladimir Ashkenazy
Extrait des Saisons
Juin : Barcarolle

Et pour terminer, nous avons écouté dans cet épisode le superbe traitement en Fugue que réalise Sugiyama Koichi du thème de Dragon Quest dans l'Abbaye des vocations.
Une fugue est une forme d'écriture musicale basée sur l'imitation et la reprise de petits motifs du thème dans toutes les voix du morceau. Le terme vient du latin et signifie "fuite", parce que l'auditeur a l'impression que le thème de la fugue fuit d'une voix à l'autre. Pour mieux comprendre le concept de la fugue, regardons un exemple très célèbre issu de la musique savante. Vous allez pouvoir y retrouver les imitations du thème qui interviennent dans les quatre voix. Pour pouvoir mieux les suivre, je les ai marquées dans une partition. Arriverez-vous à toutes les entendre ? ;)

Johann Sebastian Bach
Joué par Sviatoslav Richter
Extrait du Clavier bien tempéré
Fugue N°1

Si vous voulez, vous pouvez maintenant reprendre le morceau de l'Abbaye des vocations de Sugiyama Koichi et y retrouver les imitations du thème de Dragon Quest. :)

Sugiyama Koichi
Dragon Quest IX
L'Abbaye des Vocations

A la semaine prochaine ! :)

- page 1 de 6